• Fred

Mais on va où? En vallée de Chevreuse !



Comme une envie de rouler...voila plusieurs semaines que les engins sont au garage, faute à la miss météo qui n'annonce que des températures négatives voire de la neige sur la région en ce mois de Janvier. Difficile de se motiver, de quitter le coin du feu et les chaussettes en laine. Mais il arrive un moment où l'envie d'avaler quelques kilomètres d'asphalte surpasse l'appréhension du froid. Alors je me décide, j'enfile le pantalon doublé, la polaire, la veste, lace les bottines et me voilà parti. Mais pour aller où ? Le moteur ronronne déjà, une hésitation, et une énième session en vallée de Chevreuse se profile au droit de la roue avant. Quelques virages pour chauffer la gomme, les sensations reviennent vite, comme un réflexe, nous voilà déjà à Cernay sur la D91.


La balade en vallée de Chevreuse est réputée comme une des plus jolies balades à moto et une des rares en Ile de France. Quand on voit le nombre de véhicules (à 2 ou 4 roues) qui passe ici le week end pour faire la route des 17 virages, il n'y a pas de doute là-dessus. Entendons nous, pas d'épingle ou de précipice, ici les virages sont roulants et au milieu des arbres. Franchement, certains préfèreront éviter le monde du week end, nous on aime ça. Il fut un temps oú l'on se posait à 'l'Ermitage', l'un des bars près de l'étang du Petit Moulin, juste pour profiter du soleil, regarder les engins passer et commenter les freinages tardifs ou la technique du virage en souriant (et en sachant très bien que l'on ne ferait pas mieux !). Aujourd'hui les bars n'existent plus (l'un a brulé, l'Ermitage a subi un éboulement de la falaise). Il y a bien une terrasse un peu en contre bas qui a ouvert, mais trop loin de la route pour regarder passer les motos, donc moins fun. Le Château de Dampierre est alors devenu la halte presque obligatoire des dizaines de motards qui passent par-là.



La vallée de Chevreuse, c'est aussi une autoroute de la culture tant les possibilités de stops sont nombreuses. Terre de civilisation ancienne, elle renferme un patrimoine culturel très varié alliant grandes abbayes comme Port-Royal ou les Vaux-de-Cernay et somptueux châteaux tels que La Madeleine à Chevreuse, Dampierre, Méridon, Rambouillet et Breteuil, en passant par de nombreux villages pittoresques au riche passé Senlisse, Auffargis ou la Celles-les-Bordes, et enfin la Bergerie Nationale à Rambouillet, berceau de la lignée des moutons Merinos (et des fameux pulls disponibles à la boutique). Cerise sur le gâteau pour les fan de foot, le petit passage à Clairefontaine au centre national de la Fédération.



A la bonne saison (mi-septembre à mi-octobre) et à la nuit tombée, nous avons pris l'habitude de couper le moteur sur le bas-côté aux alentours de la Celles-les-Bordes, d'enlever le casque et de dresser une oreille attentive. La magie de ces espaces naturels nous donne alors presque toujours l'opportunité d'entendre le brame de quelques cerfs et le bruit des bois qui s'entrechoquent lors d'affrontements nuptiaux.


En provenance ou direction de Paris, la vallée de la Bièvre présente quelques intérêts à moto, comme la vallée de l'Eure, aussi très agréable, le château de Maintenon et le chemin qui longe l'aqueduc en particulier...J'aurai presque pu appeler ce post 'les 3 vallées' !


Fin du post.


Partagez si vous aimez.



421 vues